Conclusion

Le Scoutisme doit sa valeur et son succès au fait qu’il a su proposer, à partir d’une synthèse harmonieuse de données naturelles et spirituelles, une pédagogie parfaitement adaptée à la nature profonde des garçons et jeunes gens.

Là où d’autres excellentes pédagogies se révèlent à l’usage vulnérables au temps, parce qu’elles se dessèchent ou se déforment, celle dont nous avons rappelé les bases fondamentales échappe au vieillissement : elle est en effet constamment renouvelée et vivifiée par l’esprit, l’esprit des garçons eux-mêmes, qui n’est autre qu’un permanent appel vers le haut.

Les tendances essentielles de l’adolescent de tous les temps et de tous les horizons sont marquées par ce besoin de l’altitude. Un appel mystérieux, une impatience active soulèvent le meilleur de lui-même vers un monde où les nourritures terrestres, non méprisées pourtant, ne suffisent pas à assouvir sa faim d’absolu.
Aussi bien le terme « éduquer » signifie-t-il conduira vers l’avant, vers le haut. C’est diriger l’enfant dans le sens de cet instinct placé en lui par la main de Dieu. C’est l’orienter vers le dépassement de soi, les qualités élevées franchise, dévouement, pureté.

Baden-Powell et les fondateurs catholiques français ont compris qu’une telle éducation, pour être vraie, libre, efficace et devenir cette montée fidèle à l’appel intérieur, doit être consentie par le garçon, prise en charge par lui-même. Ils ont donc placé le Jeu Scout, la vie des Patrouilles, le Camp, les Techniques, dans la lumière d’un esprit, l’esprit scout, qui éclaire et sublime la méthode. C’est un esprit de droiture, de générosité, de courtoisie souriante. C’est par-dessus tout un esprit d’honneur. Honneur du garçon qui s’engage, par la Promesse, à respecter les trois Principes, à être fidèle à la Loi Scoute « s’il plaît à Dieu, toujours », à prononcer la prière scoute.

On peut affirmer que le Scoutisme, dans sa pédagogie, dans son esprit, garde tout son attrait sur l’enfant, le garçon, le jeune homme, aux trois âges du merveilleux, de l’aventure, de la résolution, à condition d’être présenté et animé par des chefs ardents, convaincus et compétents.